Renaissance

Ça y'est, j'y suis. J'ai démarré une nouvelle vie. Je suis à présent auteur de jeux de rôle et auteur photographe. Plus globalement j'ai décidé de me consacrer uniquement à mes créations personnelles.

En réalité, je l'étais déjà depuis longtemps. Mais une bonne part de ma vie était occupée par un travail, une entreprise artisanale dans lequel j'effectuais des commandes photographiques, pour la plupart des mariages. La gestion de cette entreprise me prenait un temps considérable, qui m'empêchait de m'épanouir en tant qu'artiste. Chaque fois que j'avançais sur un projet personnel, je ressentais sans cesse la culpabilité de ne pas passer ce temps à développer mon activité professionnelle.

Pourtant, j'aimais mon métier. Photographe de mariage, c'était une incroyable aventure ! Une aventure qui m'a permis de sortir de ma coquille, d'oser aller vers les gens, d'apprendre ce qu'est une relation adulte et professionnelle. C'était aussi beaucoup de rencontres avec des gens formidables avec qui j'ai passé de bons moments et appris beaucoup de choses. J'en profite pour saluer chaleureusement et remercier tous mes mariés, leurs invités et les prestataires avec qui j'ai travaillé. Ça m'a également permis d'apprendre énormément de choses en photographie, d'avoir du matériel et des moyens pour donner vie à mes rêves et les partager.

Jusqu'au jour où la cohabitation est devenue ingérable. J'ai lutté pendant quelques années, mais je savais qu'il me fallait faire un choix. J'ai choisi la liberté. Avec toutes les conséquences, positives comme négatives, que cela suppose pour mon avenir.

  Moi-même lors du magnifique mariage de Katy & Mark au château St Julien. Photo prise par un invité.

Moi-même lors du magnifique mariage de Katy & Mark au château St Julien. Photo prise par un invité.

Que vais-je faire de cette liberté ?

Mon rêve, c'est de créer des univers fictifs qui deviendront des supports pour créer des histoires, quelque soit leur forme (des univers transmedia).
Pour cela, j'ai choisis le jeu de rôle comme terrain d'expérimentations privilégié.

En fait, je ne me sens pas encore assez compétent (que ce soit en jeu de rôle ou en photographie) pour me lancer vraiment. D'une certaine façon, je me considère plutôt en auto-formation, en vue de me créer un modèle économique viable à l'avenir.

Pour développer mes compétences, j'ai actuellement trois objectifs principaux :
 - Me concentrer sur le développement d'un univers personnel qui me tient à coeur que j'appelle "Coven", en travaillant sur le contenu de cet univers et en expérimentant des jeux de rôle qui utilisent cet univers comme base.
 - Développer mes compétences en animation de parties de jeu de rôle, en particulier en tant que meneur de jeu, afin à la fois de mieux comprendre comment concevoir le rôle d'un meneur en terme de game design, mais également afin d'être plus à l'aise à l'animation régulière de parties, notamment lors d'évènements publics avec des inconnus et des non-rôlistes.
- M'affirmer en tant qu'artiste photographe : créer des séries créatives (notamment en convergeance avec le développement de Coven), les publier et faire des expositions, en particulier en conventions "geek" et de jeu de rôle.

  Une de mes tentatives récentes de convergence entre mes travaux photographies et l'univers de Coven. (Muse : Nawel)

Une de mes tentatives récentes de convergence entre mes travaux photographies et l'univers de Coven. (Muse : Nawel)

Au coeur de ces objectifs, un élément important, c'est d'y trouver du plaisir avant toute chose. S'il y aura toujours des moments de travail, au sens de se forcer à avancer pour la bonne cause, j'aimerai développer suffisamment d'aisance pour pouvoir être productif sans que ce soit une pression constante.

Une fois que ce sera le cas, j'aurais plus de facilité à envisager d'en faire un véritable métier, dans le sens d'une production régulière et rémunératrice, notamment la publication de mes jeux et la vente de tirages, mais également l'animation de parties et la création de contenu médiatique autour du jeu de rôle (articles, podcasts, vidéos etc.).

J'ai un sentiment de vertige quand j'essaie d'évaluer le temps et l'énergie que ce voyage va me prendre pour accomplir ces rêves. Mais je pars avec une détermination que je n'ai jamais eu jusque là. La sensation de savoir où je vais, et pourquoi je le fais. Et ça, c'est très précieux.

0480-2017-04-12_21-21-15.jpg