☾ Rituels ☽ ~ "Nuances" (Partie III)

- november 15th 1992

Cher journal,

Je contemple à nouveau les vagues qui déferlent sur la jetée. La lumière du soleil couchant déploie ses nuances de couleurs, du rouge au bleu en passant par le violet. "Le monde est fait de nuances", m'a-t-elle dit. Je comprends à présent.

Les ondins étaient tous réunis dans la baie, prêts à se battre contre les êtres humains qui se sont installés ici il y a quelques centaines d'années. J'étais prête à me battre moi aussi. Mes pouvoirs de la terre contre ceux de l'eau. Le yin et le yang. La course éternelle. Et puis je l'ai vu.

Dans une petite crique étroite, je l'ai vu embrasser quelqu'un d'autre. Leurs baisers étaient fougueux, mais je pouvais lire l'inquiétude dans leurs regards. Je voyais aussi les branchies de son petit ami triton. Je rêvais de Roméo & Juliette, mais en réalité je ne faisais plus partie de l'équation. Je regardais Roméo & Roméo subir la guerre de leurs clans respectifs. J'ai compris à cet instant que je n'étais ni dans le mauvais camp, ni dans le bon. Et s'il y avait un moyen d'éviter cette bataille ?

Je concentre mon pouvoir sur la jetée, écartant les pierres pour constituer un cercle. Je me place au centre et prend une grande inspiration. Je suis seule à présent, gardienne de Queens Harbour. Des larmes perlent sur mes joues. Les ondins ont acceptés ma proposition.  Nous sommes en paix.

"- Drew... Ma chérie. Tu es tellement forte et courageuse! Ecoute moi bien, le voile ne restera ouvert qu'un moment. Tu n'as qu'une seule chose à savoir. Le monde est fait de nuances. De nuances. Je t'aime.
- Maman!"

☾ Rituels ☽ ~ "Nuances" (Partie II)

- november 6th 1992

Cher journal,

J'ai encore la sensation du sable humide sous mes pieds. Je dansais entre les galets, avec une seule chose en tête : revoir ma mère.

Je fais ce cauchemar, depuis toujours, encore et encore. Elle est attirée inexorablement dans les profondeurs. L'eau pénètre dans ses poumons.
Mais cette fois, ce n'était pas ma mère. C'était lui. L'amour de ma vie, englouti dans les abysses. Le lendemain, j'ai appris qu'il avait disparu. Est-ce de cette façon que ma mère est morte ? Est-il mort lui aussi ? Je ne peux pas y croire. Je ne veux pas y croire.

Ma grand-mère maternelle m'a recueilli quand j'avais quatre ans. Elle m'a élevé comme sa propre fille. Je vois les photos encadrées dans l'escalier. Ma mère me ressemblait tellement. Ma grand-mère sait toujours quoi me dire quand ça ne va pas. Cette fois encore, elle avait réponse à tout. "Ta mère, plus que tout autre, savait comment traiter avec les ondins. Il existe un moyen de communiquer avec elle. C'est bientôt Samhain, quand le voile entre les vivants et les morts est plus fin que jamais. C'est à ce moment que tu devras faire ton rituel".

Tout ça est nouveau pour moi. Je n'étais pas sûr d'y parvenir. Mais l'air était chargé ce jour là. C'était comme si le vent me guidait.

De l'écume s'est formé une forme humaine. Elle s'est avancé vers moi. J'ai ajouté le sel de mes larmes à l'océan. Elle m'a parlé d'une voix si douce, si apaisée. Et puis elle est repartie comme elle est venue, me laissant encore plus désemparée.

Une phrase me revient, comme un murmure lointain : "Le monde est fait de nuances."
 

☾ Rituels ☽ ~ "Nuances" (Partie I)

- september 20th 1992

"J'aurais pu être princesse
Tu aurais pu être roi
Nous aurions pu avoir un château
et porter une bague
Mais non, tu m'as laissé partir"

Jamais je n'aurais pensé écrire dans un journal intime. Je me sens comme une caricature d'adolescente qui pleure de son premier amour. Je sais très bien que c'est insignifiant, que ça passera. Et pourtant la souffrance est tellement forte que j'ai le sentiment de ne jamais pouvoir m'en sortir. J'ai besoin que ça sorte, d'une manière ou d'une autre.

Je suis amoureuse d'un garçon depuis le premier jour où je l'ai vu. Depuis 4 mois nous vivons dans un rêve. Et puis ce matin, tout a basculé. Il a suffit d'un mot, inscrit sur un morceau de feuille à carreau. J'ai compris avant même de le lire. J'ai pu voir dans son regard triste et désolé que c'était terminé.  Je réalise à peine la place que je lui ai laissé dans mon coeur. Je brûle du premier et du dernier amour, celui qui ne meurt jamais vraiment.
Je crois qu'il en aime une autre. Ou peut être un autre. Comment ai-je pu être aussi stupide?

J'ai rêvé de ce jour. Celui où je n'étais pas encore une gardienne. Celui où je n'avais pas à me préoccuper de la brume et de ses engeances qui menacent Queens Harbour. Je n'arrête pas de revoir la vidéo où tout a commencé, quand les ondins ont attaqués pour la première fois.

A la prochaine lune, ils reviendront encore plus forts. Je devrais me battre et certainement mourir. J'ai 16 ans et je vais mourir au champ de bataille, comme ma mère. Mais je suis déjà morte d'amour.

Drew Dinsmore

"... tu as volé mon étoile."